Quelques conseils avant de vous inscrire

Faire le choix d’une école de conduite ne doit pas s’arrêter au fait qu’elle soit proche du domicile (ou du lycée) ou qu’elle soit moins cher. Afficher un prix relativement bas peu cacher des mauvaises surprises et ne peut pas être compatible avec une prestation de qualité. Avant tout, interrogez la clientèle existante, posez des questions relatives à la formation, à l’ambiance, etc. N’oubliez pas que c’est votre enseignant de la conduite qui va vous accompagner et vous apporter son savoir afin d’obtenir votre permis de conduire dans les meilleures conditions et faire de vous un futur conducteur responsable.

1. L’évaluation :

Avant d’établir le contrat, l’enseignant doit procéder à une évaluation de départ. Elle détermine approximativement le volume d’heure nécessaire à la formation pratique. Il ne peut être inférieur à 20 heures de conduite. Cette évaluation n’est pas figée, c’est-à-dire qu’un élève à qui on a estimé, par exemple 28 heures de conduite, qui travaille et écoute, obtiendra une progression constante et se verra, probablement, raccourcir sa formation à 25 ou 24 heures. A contrario, un élève n’écoute pas et ne se concentre pas se verra, peut-être, être obligé de prendre des heures supplémentaires afin d’aboutir à la fin de la formation correctement.

2. Les modalités du contrat :

Chaque école de conduite doit obligatoirement établir un contrat écrit au candidat. Il engage les 2 parties. Il doit être chiffré et détaillé du coût de chaque prestation : l’évaluation, démarches administratives, code, nombre d’heures de conduite estimée, accompagnement aux examens, livret d’apprentissage, boitier de code, livre de code, etc Une mention relative aux conditions de résiliation ou de rupture du contrat et les modalités financières qui s’y attachent doit être indiquée sur le contrat (article R. 213-3 du code de la route).

3. La formation du code :

Demandez si l’apprentissage du code se déroule sous forme :

  • De cours explicatifs ;
  • D’animations de groupes et de tests ;
  • De tests audiovisuels sans formateur (visionnages de DVD avec corrections intégrées).

4. La formation de la conduite :

Posez des questions sur l’organisation des cours de conduite :

  • La durée des leçons, le rythme proposé ou encore le type de véhicules utilisés ;
  • S’agit-il de leçon individuelle ou sous forme de cours avec d’autres élèves ;
  • Organisation ou non d’examens blancs

5. La présentation à l’examen :

Assurez-vous des conditions de présentation à l’examen du permis de conduire :

  • Quels sont les délais moyens de présentation ?
  • Combien coûte la formation complémentaire après un échec à l’examen ?
  • Quelles sont les conditions de réinscription à l’examen ?
Share This