Conduite supervisée

cela comprends…

  • Constitution du dossier
  • Enregistrement en préfecture
  • Code illimité 6 mois
  • Kit pédagogique : livre de code, boitier digi quiz, livret d’apprentissage, fiche de suivi, disque A
  • Frais d’accompagnement à l’examen théorique
  • Frais d’accompagnement à l’examen pratique
  • Frais de mise à disposition du véhicule
  • Leçon de conduite (20 H)
  • 1 rendez vous préalable
  • 1 rendez-vous pédagogique

piecesafournir                     parrainage                     facilie-paiementpermis-un-euro

 

La conduite supervisée permet au candidat de plus de 18 ans d’acquérir une expérience complémentaire de conduite et la confiance au volant pour le passage de l’épreuve pratique. Elle augmente les chances de réussite et permet d’apprendre à moindre coût. Cet entraînement à la conduite se déroule avec un accompagnateur pendant au moins 3 mois et sur 1000 kilomètres minimum. La conduite supervisée peut être mise en œuvre dès la conclusion du contrat, en fin de formation initiale ou après échec à l’épreuve de conduite.

Le candidat doit avoir réussi le code et l’évaluation de fin de formation initiale (20h mini en école de conduite), participé à un rendez- vous préalable et obtenu l’accord préalable écrit de l’assureur. L‘accompagnateur doit être titulaire du permis de conduire depuis au moins cinq ans sans interruption. L’apprenti conducteur et l’accompagnateur doivent participer à un rendez-vous pédagogique pendant les trois premiers mois de conduite supervisée.

 

Avantage pour le candidat :
  • Acquérir un maximum d’expérience et de confiance au volant avant le passage de l’épreuve pratique.
  • Améliorer à moindre coût ses acquis, notamment en attendant de repasser l’examen pour celui qui a échoué à l’épreuve pratique.
Après la phase de formation initiale, le candidat doit :
  1. Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d’assurances sur l’extension de garantie nécessaire pour la conduite du ou des véhicules utilisés au cours de la future phase de conduite supervisée. Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d’assurances à assurer cette fonction. Il est joint au contrat de formation de l’élève qui précise les obligations relatives à la fonction d’accompagnateur et les conditions spécifiques à la conduite supervisée ou à l’avenant au contrat de formation si le choix de la conduite supervisée a été décidé après la conclusion du contrat.
  2. Avoir obtenu l’attestation de fin de formation initiale (AFFI). Un exemplaire est transmis à la société d’assurances par le souscripteur du contrat de formation.
Qui peut être accompagnateur ?
  • Être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  • Avoir obtenu l’accord de son assureur ;
  • Ne pas avoir été condamné pour certains délits (homicides et blessures involontaires, conduite sous l’emprise d’état alcoolique, délit de fuite…) ;
  • Être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite ;
  • Participer à l’évaluation de la dernière étape de la formation initiale de l’apprenti conducteur.
Il est possible, pour l’élève, d’avoir plusieurs accompagnateurs, y compris hors du cadre familial.
Share This